CONSEQUENCES NEFASTES DU JEU DE CARTES

CONSEQUENCES NEFASTES DU JEU DE CARTES

 

Celui qui connait l’origine des cartes à jouer, comprendra aussi pourquoi celles-ci peuvent servir à des manœuvres sataniques, telles que la divination ou les conjurations…

Les cartes à jouer furent inventées en France en 1392 pour l’usage personnel du Roi Charles VI, alors qu’il était malade mental. L’inventeur des cartes à jouer était un homme dépravé et méchant, qui se moquait de Dieu et de ses commandements. Il choisit pour son invention maléfique des personnages bibliques : le Roi représente le Diable ; Diable ; la Dame, Marie mère de Jésus. Ainsi d’une manière blasphématoire, il présenta note Seigneur comme fils de Satan et de Marie. Cœur et as représentent le sang du Seigneur, le valet ou maître (je suis horrifié de devoir l’écrire) représente le Seigneur lui-même. Le trèfle et les autres signes symbolisent la persécution et l’extermination de tous les saints. Il exprima son mépris pour les dix commandements dans le chiffre 10 de ses cartes. Celui qui connait cette origine diabolique du jeu de cartes, comprend aussi l’influence qu’il a sur ceux qui jouent. Il n’est pas surprenant que la divination par les cartes réussisse si bien, car se sont des signés diaboliques.

Aucun joueur de cartes ne se rend compte de la réalité de Satan et des démons qui sont à l’arrière-plan de ces jeux. On nous demande souvent d’indiquer les sources. Elles sont trop nombreuses pour pouvoir les énumérer. Cependant il est indubitablement établi que les cartes à jouer furent connues en Europe dès le 14ème siècle. On attribue leur invention aux Egyptiens. Dans les pays civilisés, beaucoup s’abonnent aux jeux de cartes, tels que le jass, le bridge, la canasta, le Rommé, l’écarté, le poker, la belotte, la loterie, etc…

Nous avertissons  avec instance tout enfant de Dieu. Il ne devrait par être en contact avec les cartes à jouer qui viennent d’être mentionnées. Nous n’incriminons en rien évidemment les cartes de jeux de famille (fleurs, animaux, poètes…) qui n’ont rien de commun avec les représentations blasphématoires d’origines démoniaques des cartes précitées.

L’histoire de la magie noire est étroitement liée au développement de cartes à jouer. Il est indéniable qu’elles sont démoniaques à cause de leur origine blasphématoire. De façon tout à fait significative, la nouvelle encyclopédie Allemande « Brockhauss » écrit entre autre au sujet de la cartomancie :

« Pratique  très répandue de divination, permettant d’obtenir par les cartes et selon divers procédés, des  révélations sur l’avenir. C’est une pratique de nature occulte. Les succès réels obtenus par des diseuses de bonne aventure ou des bohémiennes, pourraient provenir du fait lors du tirage des cartes, des facultés méduimniques seraient stimulées.

Le premier cartomancien connu, Francesco Marcolini, enseigna son art dans son livre « sorti » (Venise 1540). »

Il est évident que si, à l’approche de l’antichrist, l’occultisme progresse sous diverses formes, les jeux de cartes également exerceront une fascination puissante, non seulement sur les hommes du monde, mais aussi sur les chrétiens.

Brûlez donc ces cartes et soyez affranchis au nom de Jésus !   

 

Publié en octobre 1984 par

L’Assemblée Evangélique Frères

36  année N° 10

Journal MESSAGE DE PAIX

 

    Ecrire un commentaire



    LRKR